Attitudes simples pour réduire ses phytos

Les flux rss du siteImprimer la page

Ils témoignent sur des pratiques environnementales

Entretien avec Christian HEUZE, éleveur laitier et membre du réseau Fermes DEPHY piloté par la Chambre d’agriculture de la Manche.

Quels sont vos objectifs de réduction ?

Aujourd'hui, je cherche à aller vers moins d'utilisation de produits phytosanitaires. Le plus important pour moi c'est de ne pas être sectaire. Il y a des bonnes idées à prendre chez tout le monde, en agriculture biologique comme dans l'agriculture conventionnelle. Des leviers agronomiques et mécaniques peuvent être mis en place sur l'exploitation pour permettre de baisser l'utilisation des produits phytosanitaires.

Quelles stratégies mettez-vous en œuvre ?

Chez moi, sur blé, je choisis des variétés résistantes et un itinéraire limitant l'usage des phytosanitaires. En règle générale, je ne fais qu'un fongicide et sur certaines parcelles, je désherbe mécaniquement. Sur maïs, je pratique le désherbage mixte (un traitement en plein, suivi d'un passage de bineuse). Ces pratiques me permettent de conserver ma marge, mais nécessitent de l'observation et de la surveillance pour intervenir au bon stade.

Qu'attendez-vous du réseau DEPHY ?

J'attends du réseau un accompagnement dans les décisions et stratégies sur les cultures et plus globalement sur la rotation, l'exploitation. Le réseau apporte un conseil indépendant, des références sur des itinéraires et stratégies alternatives, un regard extérieur et des échanges d'expériences toujours enrichissants.

L’exploitation de Christian HEUZE, éleveur laitier à Husson (50)